Proxmox Backup Server – Retrouver ses petits (sur ZFS)

Suite à une réinstallation de PBS (Proxmox backup server), j’avais souhaité récupérer mes précédents backups pour ne pas passer 12h à refaire toutes mes sauvegardes. Vu que le logiciel est encore en bêta, il n’y a pas beaucoup d’aide sur le net et la documentation officielle ne fait pas état d’une récupération en cas de crash OS du serveur backup. Heureusement, c’est du proxmox et la configuration est simple et efficace.

Procédons par étape.

Etape 1 : Installation

Donc déjà pour les utilisateurs Proxmox, si vous faites des dumps sur des partages réseau, sachez que PMB est là pour faciliter l’opération et vous permettre de tout gérer via un beau GUI web. L’installation est simple. Dans mon cas, j’ai recyclé mon vieil Asrock H77M-ITX en serveur de sauvegarde. J’ai donc gravé l‘iso PMB sur une clé USB en utilisant Balena Etcher sur windoze. Ensuite on boot le serveur avec la clé et on installe PMB en y mettant les paramètres requis. On se retrouve donc avec cela en se connectant à l'<adresse ip>:8007, par défaut :

Web GUI PMB

On va ensuite créer les systèmes de fichier sur les disques qui nous intéressent pour stocker les backups. On peut faire du ZFS ou répertoire simple :

Création de systèmes de fichier sur PMB

Ceci étant fait, on peut créer notre « datastore » qui stockera les backup dans le format .chunks. Encore une fois, opération simplissime :

Création datastore

Notre serveur est désormais reconnu comme un espace de stockage par Proxmox VE et l »échange d’information par api nous permettra d’enrichir la vue de notre backup. Pour le rajouter, il nous faudra une clé/empreinte qu’on récupère sur le dashboard :

Show Fingerprint

Etape 2 : Rajout Stockage

On peut ensuite aller sur notre serveur Proxmox et rajouter un stockage en faisant : Datacenter > Storage > Add > Proxmox Backup Server.

Rajout d’un espace de stockage sur Proxmox VE

Si vous n’avez pas cette option, vérifiez que vous avez la dernière version (6.2-12) quitte à faire un petit coup de :

apt update && apt upgrade -y

Tout ceci étant fait, on peut lancer ses backups VM et CT comme d’ab.

Donc si tout a bien marché, tant mieux! Mais quoi de pire que de voir son OS planter?! Pas de panique, on peut récupérer son pool ZFS et ses .chunks de sauvegarde ce qui fait que proxmox va de nouveau pouvoir s’y connecter comme si de rien était. La seule chose qui changera sera le fingerprint qu’il va juste falloir mettre à jour sur Proxmox VE.

Etape 3 : Help! J’ai perdu mon OS!

Première leçon, ne jamais réutiliser un disque dont les paramètres S.M.A.R.T vous semblaient douteux pour installer votre serveur! Cela semble aller de soit, dit comme ça, mais bon…

Donc on est dans le cas de figure où le disque de démarrage PMB a planté (ou fait des bruits de souris) et que finalement, un SSD de 250Go ne coûte pas si cher que cela et qu’on souhaite bien réinstaller PMB mais certainement pas passer le weekend à attendre de refaire toutes ses sauvegardes!

Dans mon cas, les sauvegardes, stockées en « .chunks » étaient bien à l’abris sur un autre disque dur. Sinon, il faudra faire attention de ne pas les dégommer ne réinstallant PMB.

On va donc réinstaller PMB en utilisant la méthode de l’étape 1. Et on procède à partir du moment où vous avez accès au Web GUI.

On va retrouver notre pool zfs (si c’est votre cas) :

zfs list
Pool ZFS qui traine

Ensuite on va l’importer à nouveau :

zpool import <nom du pool> -f

S’il vous dit que le pool est dégradé, on peut mettre le status à zéro, et faire un petit coup de ménage :

zpool clear
 <nom du pool>
zpool scrub <nom du pool>

On va rafraîchir la page web PMB pour voir si notre pool est bien reconnu, sous Administration > ZFS > Reload :

Reload du pool dans la page web

Ceci étant fait, on va maintenant reconstruire la configuration du « datastore ». Pour cela, en ligne de commande, on va dans :

 /etc/proxmox-backup/

Normalement, il devrait y avoir un fichier « datastore.cfg » si on avait déjà paramétré un datastore sur la page web. Mais pour l’instant c’est vide. On va donc créer ce fichier :

touch  /etc/proxmox-backup/datastore.cfg

On peut maintenant éditer ce fichier pour y localiser notre datastore existant :

nano /etc/proxmox-backup/datastore.cfg

Et on y met le nom de son datastore (le même qu’avant), et le chemin où il se trouve ( ctrl+w pour sauvegarder et ctrl+x pour sortir) :

datastore: <nom du datastore>
        path <chemin/datastore>
Paramétrage d’un datastore existant

Si on a des doutes sur le chemin, il suffit de naviguer sur le volume ZFS ou le répertoire qu’on avait rajouté avant de perdre notre OS, et de chercher où se trouvent les . chunks comme ceci :

Mes .chunks se trouvent sous /backup_pool

Ceci étant fait, on rafraîchit le Web GUI de PMB pour voir le datastore réapparaître comme par magie, ainsi que ses backups :

Récupération de son datastore

Et maintenant, si on va dans Proxmox VE, le stockage en question ne sera pas reconnu encore vu que le fingerprint a changé. Donc il nous faudra recopier le fingerprint dans le dashboard de PM et éditer le stockage dans Proxmox VE, en allant dans Datacenter > Storage > nom_stockage_pmb :

Edition du fingerprint dans Proxmox VE

On rafraichit tout cela, et badaboum, big boom, nous revoilà avec le stockage d’origine et tout son contenu s’affichant dans Proxmox VE.

Le week-end est sauvé et on peut maintenant reprendre son épisode de Star Trek Discovery.

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x