Fabriquer un bouton poussoir connecté avec le relai « Shelly 1 Gen 3 Mini »

Certains aficionados de la domotique doivent connaitre le relai connecté Shelly pour son prix très abordable et sa capacité à transformer n’importe quel interrupteur analogue en un appareil connecté à la wifi ou Bluetooth. Il y a quelques années, cette marque avait retenu mon intérêt pour sa possibilité à opérer sans un cloud à l’autre bout du monde. C’est aussi un produit très bien intégré dans Home Assistant et SmartThings, peut se contrôler via Alexa et Google Home (pas que j’en ai besoin), et peut aussi utiliser des webhooks et MQTT. Autre point d’intérêt, la Gen3 permet d’étendre votre wifi (2.5G) et peut aussi faire office de gateway Bluetooth, et je ne fais qu’effleurer les fonctionnalités.

Si l’on se limite aux cas d’utilisation documentés officiellement, (ex. prise connectée, interrupteur connecté, ouverture de garage et de portail, déclenchement arrosage), le branchement du câblage est plutôt simple à effectuer. Dès lors qu’on sort un petit peu des sentiers battus, ce n’est plus si évident.

Nous allons voir dans ce tuto, comment convertir un bouton poussoir des plus standards, en un bouton connecté, dont l’état est détecté par le relai. Cet état sera remonté à l’appli Shelly pour customiser nos automatisations, tout bêtement. À savoir que pour une 30’aine d’euros, le « Shelly Button 1 » fait exactement ce que nous allons reproduire, mais vous passerez la chance d’apprendre quelque chose !

Notons que tout comme « Shelly Button 1 », celui-ci ne sera pas associé directement et électriquement à une ampoule ou autre équipement. Dans notre cas d’utilisation, le bouton permettra d’activer des scènes (ou scénarios) dans l’appli Shelly afin de contrôler d’autres appareils connectés. Voyons un peu de quoi il s’agit :

  • Nous allons utiliser le relai Shelly Plus 1 Mini Gen 3,
  • Il nous faudra un bouton poussoir simple, sans voyant (c’est le manuel qui le dit). J’ai choisi quelque chose à monter en saillie dans un garage (à la surface d’un mur) avec un boitier suffisamment grand pour faire rentrer le relai Shelly. Si vous l’intégrez au placo, prenez un boitier d’encastrement de profondeur 50mm ou alors une boîte d’encastrement pour micro-modules,
  • Notre bouton poussoir connecté aura besoin d’une alimentation. Dans notre cas, ce sera du 240v provenant d’une prise électrique, ou d’une boite de dérivation. Notez qu’il est possible d’alimenter le relai Shelly en 30V DC, en inversant la polarité des bornes Phase et Neutre,
  • Quelques dominos de connexion pour faciliter les connexions et quelques fils électriques de 1,5 mm² vu qu’on va brancher du 240v.

Étape #1 : Monter les fils en attente sur les pattes du « Shelly 1 Gen 3 Mini »

Rien de plus simple, nous allons brancher les fils d’alimentation ainsi qu’un fil pour le bouton poussoir ainsi :

A. Un fil marron sur la patte « L » pour la phase,

B. Un fil (ici noir, mais idéalement bleu afin de respecter les normes électriques) sur la patte « N » pour le neutre, et

C. Un autre fil marron sur la patte « SW » pour le connecter à notre bouton poussoir.

3 fils branchés en attente.

Note : Les pattes O (Output/Sortie) et I (Input/Entrée) ne seront pas utilisées. Ces deux pattes sont l’entrée et la sortie du relai isolé, et peuvent être utilisées en contact sec. Si vous actionnez le relai via l’appli Shelly, l’état (ouvert ou fermé) est reconnu et utilisable. Par contre, si vous court-circuitez simplement les pattes « O » et « I » mécaniquement (disons, en y branchant directement notre bouton poussoir), l’état n’est pas détecté et donc, n’est pas remonté à l’application. Cela n’est pas une limitation, mais bien un choix de conception et de sécurité. La patte « SW » est l’unique branchement possible, pour tous les types d’interrupteur et leurs états seront détectés et remontés à l’application. La customisation des différents modes d’interruption (interrupteur classique, bouton poussoir, etc.) se fera directement dans l’appli.

Nous allons terminer les fils Neutres et Phase par deux bornes Wago afin de faciliter les branchements.

Étape #2 : Brancher le bouton poussoir

Les 2 bornes du bouton poussoir sont ensuite branchées ainsi :

A. le fil marron provenant de la patte « SW » à une des bornes du bouton poussoir, et

B. la borne restante du bouton poussoir, au bornier Phase.

Branchement du bouton poussoir

Il ne reste plus qu’à alimenter la bête avant de tester le bouton poussoir.

Étape #3 : Alimenter le relai et tester

Pour cela, nous allons simplement venir brancher un câble d’alimentation électrique à deux brins sur le bornier Phase (marron) et Neutre (noir ou idéalement bleu).

Branchement de l’alimentation 240v

Attention : Ne pas brancher l’alimentation au secteur avant d’avoir vérifié qu’aucun brin de conducteur électrique ne dépasse des borniers !!! Le risque d’électrocution est à prendre au sérieux !!!

Après vérification, nous branchons l’alimentation.

Une petite lumière rouge fixe nous indique que le relai est alimenté.

LED fixe rouge sur le relai

Une fois le « Shelly 1 Gen 3 Mini » rajouté sur l’App Shelly, il sera possible d’actionner le bouton de l’interface pour tester si cela actionne bien le relai interne de l’appareil. Si cela fonctionne, on entend un « clac » mécanique sur le « Shelly ». C’est bien le relai qui s’active.

Activation du relai via l’App

On peut aussi vérifier dans les logs du relai les actions qui ont été enregistrées, en allant dans Devices, choisissant le relai configuré, et en cliquant sur l’onglet « Timestamp ».

En jaune, les derniers évènements enregistrés

Etape #4 : Paramétrer et tester le bouton poussoir

Pour que le firmware détecte correctement le bouton poussoir, et nous remonte les états, il va falloir le paramétrer sous « Devices », ensuite choisir le relai en question, et cliquer sur l’onglet avec la route crantée. On va paramétrer les données suivantes :

  • Input/output settings :
    • Select input button/switch mode : Button,
    • Set relay type : Set Shelly device to be « Momentary » switch. Push for « ON » or Push for « OFF »,
    • Set relay power on default : Configure Shelly device to Turn OFF, when it has power,
  • Enable input : Activé

On n’oublie pas de sauvegarder !

Paramétrage du mode d’actionnement du bouton poussoir

On va aussi indiquer au relai que le bouton connecté à ses broches doit juste faire contact un instant et puis revenir à l’état initial, afin de simuler un bouton poussoir. Donc, on clique sur l’onglet avec le minuteur et on le paramètre ainsi :

Auto off paramétré à 1s pour simuler un bouton poussoir

C’est peut-être aussi le bon moment de mettre à jour le firmware, car cela se passe sous la même page !

Testons donc pour terminer cette étape. En faisant explicitement attention de ne toucher aucune borne métallique, on appuie momentanément sur le bouton poussoir mécanique. On devrait entendre la séquence suivante :

  • le relai s’actionne avec un « clac » et le bouton s’active dans l’app Shelly ;
  • après 1s, le relai est relâché automatiquement et le bouton se déactive en affichant un timer d’une seconde ; suite à quoi,
  • un nouvel évènement apparait dans les logs de son relai Shelly.

Cet évènement a la particularité de comporter uniquement un petit point blanc (à 14:51:51 dans la photo) à son déclenchement, car cela s’est fait par le biais d’un contact extérieur au relai. La terminaison automatique de l’évènement (à 14:51:52 dans la photo) après 1s apparait bien comme un petit bouton « OFF » dans l’interface puisque cela a été effectué en interne, par le système.

Evènement externe enregistré par le Shelly

Bravo, vous êtes l’heureux possesseur du bouton poussoir le plus sophistiqué de la planète, avec 8 Mo de mémoire Flash, Wifi et Bluetooth à 30m, et tout le tintouin ! 😀

Maintenant que tout cela fonctionne, nous pouvons utiliser notre nouveau bouton poussoir connecté pour déclencher d’autres objets connectés en créant des scénes sur l’App Shelly, ex. ouvrir un portail, allumer une prise de bouilloire, l’interrupteur d’une ampoule ou un poêle à granules, etc. Encore une sacrée raison de rester résolument sédentaire dans son canapé en regardant des séries interminables ! Et pour pousser le bouchon encore plus loin, connectez Alexa/Google Home, comme ça même votre petit doigt prendra des vacances.

À bon entendeur, bidouillez en sécurité et achetez du fil électrique bleu !

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x